À propos

Répit Providence :

d’hier à aujourd’hui

Dans les années 90, le pédiatre Gilles Julien, l’infirmière Claudette Everett et Sr. Huguette Gill sont frappés devant le manque de ressources pour protéger la petite enfance dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve. Ils font appel à la Congrégation des Sœurs de la Providence et, grâce à leur soutien, Répit Providence ouvre ses portes le 28 juin 1995.

Au cours des dernières années, de plus en plus de familles, souvent portées par des femmes, éclatent et se retrouvent isolées. Sous l’effet du stress, différentes formes de négligence, d’abus ou de violence envers les enfants peuvent survenir et nécessiter des interventions du système de la protection de la jeunesse.

Afin de prévenir ces situations, Répit Providence offre près de 1300 répits-hébergement par année aux familles en situation de vulnérabilité.

En offrant une maison sécurisante et réconfortante ainsi que du soutien alimentaire pour les enfants de familles en situation de vulnérabilité, nous tendons la main aux parents.

Répit Providence : d’hier à aujourd’hui

Notre approche est centrée sur la personne.
Nos interventions sont confidentielles, toujours respectueuses et sans jugement.
Notre équipe est toujours à l’écoute, professionnelle et fiable.
Notre maison est chaleureuse et à échelle humaine.

Protéger et prévenir

Répit Providence a pour mission de protéger la petite enfance et de prévenir la négligence, les abus, la violence et le placement des enfants.

Nous remplissons cette mission en soutenant les parents en situation de vulnérabilité et en offrant des séjours d’hébergement de courte durée aux enfants âgés de 0 à 5 ans et à leur fratrie. Nous travaillons en partenariat avec les travailleurs sociaux des établissements et organisations oeuvrant auprès des enfants.

Pour répondre aux besoins grandissants des familles, nous souhaitons augmenter notre capacité d’accueil avec une autre maison, partager notre expertise et développer des partenariats pour mieux répondre aux besoins des enfants et des parents en situation de vulnérabilité.

Pour le bien-être des familles, notre volonté est de continuer à créer des projets mobilisateurs et novateurs tels que le jardin urbain, la cuisine communautaire et des projets à vocation artistique.